CRISE SANITAIRE, INEGALITES ET PAUVRETE

Mettre les villes à l’arrêt sauvera certes [des gens] du coronavirus, mais ces mêmes personnes seront alors en proie à la famine.

Imran Khan, Premier ministre du Pakistan

Le Coronavirus a déjà tué plus de 170 000 personnes dans le monde entier en l’espace de quelques semaines. Selon Elsland & O’Hare (2020), la pandémie pourrait tuer près de 40 millions de personnes. Mais au-delà des aspects sanitaires, s’ajoutent hélas des aspects économiques. Le confinement a marqué un arrêt brutal de production dans le monde entier. Et pour couronner le tout, il semble que ceux qui vont subir de plein fouet simultanément les crises sanitaire et économique, sont les plus démunis. Ce document vise à présenter les conséquences économiques de la crise sanitaire sur les populations les plus pauvres. Le confinement touche les populations fragiles notamment par le fait qu’il affecte principalement le marché du travail, donc l’emploi et les salaires. Il convient alors de présenter au préalable l’impact de cette crise sur le marché du travail, une des principales sources d’inégalités et pauvreté.

Lire la suite

Un Revenu Universel incite-t-il à l’oisiveté ? L’exemple des gagnants au loto belge

En cette période pré-électorale en France, il semble que la question du Revenu Universel fasse grandement débat. Il est clair que l’attribution d’un montant de manière inconditionnelle, indépendante du revenu ou de la situation de l’emploi, soulève de nombreuses questions. Parmi ces dernières, il est souvent avancé l’idée selon laquelle le versement d’un revenu automatique découragerait les individus à offrir leur travail. De nombreuses études économiques (par exemple, Bowles [1992], Gamel et al [2006]) montrent que tel n’est pas le cas. En particulier, une analyse originale est proposée par Marx et Peeters (2008). Ces auteurs étudient le comportement des gagnants du W4L (Win For Life), un loterie belge dont les vainqueurs perçoivent un revenu à vie. La question est alors de savoir si ces gagnants optent pour l’oisiveté.  Lire la suite